Mecanisation Forestiere - Schlang & Reichart renforce sa structure française

Constructeur allemand historique, Schlang & Reichart a été rachetée en 2013 par Pfanzelt, I'un de ses principaux concurrents nationaux. À Seltz, dans le Bas-Rhin, I'entité Schlang & Reichart était alors restée indépendante. Mettant fin à cette incongruité, la création de la Sarl Schlang & Reichart Équipement Forestier en novembre 2018 a été officialisée par Paul Pfanzelt, son nouveau properiétaire, lors de deux journées portes ouvertes dans l'atelier alsacien.

70 ans d'historie forestière

Lorsque Pfanzelt avait pris le contôle de Schlang & Reichart en 2013, lex nouveaux actionnaires avaient assuré que les deutx marques seraient conservées, ainsi que l'intégralité des salariés. Certes, la relocalisation de la production de Schlang & Reichratr à Rettenbach am Auerberg, dans les locaux de Pfanzelt a induit une certaine rationalisatin de la production et la mutualisation de certains produits sous les deux marques. mai il semble également évident que les nouveaux dirigeants ont tenu à conserver l'identité propre de Schlang & Reichart. Et pour cause, il aurait été dommage de rayer d'uncoup de plume l'historie d'un des poinniers de la foresterie germanique. Fondée en 1945 par Franz Schlang et Anton Reichart, l'enterprise a produit dans un premier temps des charretes à bras, répondant à la forte demande provoquée par les débuts de la reconstruction en Allemagne, après la Seconde Guerre mondiale.Le premier treuil forestier a été conçu quasiment dans la foulée, le W1 qui à l'époque disposait de garnitures dembrayage en bois. Dans les années 50, la fabrication de treuils s'est d´veloppée en s'adressant aussi à d'autres domaines d'activité, tels que l'exploitation minière. 20 ans plus tard, dans les années 70, 25.000 treuils forestiers Schlang & Reichart ont été mis en service et la marque bénéficie déjà d'une très bonne image des robustesse et de rentabilité. L'entreprise entreprend alors sa diversification en développant une gamme de remorques forestières au châssis tubulaire à section carrée que l'on retrouve toujours sur la ligne de produits actuelle. Depuis le rachat par Pfanzelt en 2013, le développement continue. Avec notamment la présentation d'une nouvelle gamme de treuils lors du salon Interforst de Munich en 2014, avec de nouveaux modèles à traction constante jusq'a 12 t de puissance. Depuis, le construckteur a également conçu une famille spécifique de remorques et d'outils portés pour Unimog. En 2017, Schlang & Reichart devient d'allers officiellement partenaire de Mercedes Benz pour l'Unimog. Une Histoire riche et loin d'être terminée qui justifie à elle seule la conservation de la marque, tout en bénéficiant d'une synergie de production et de développement, explique Peter Voderholzer, responsable du marketing chez S+R. De plus les deux marques bénéficient en Allemagne d'une image plus ou moins forte selon les régions. Ainsi selon lui, la motoriété de Pfanzelt serait plus forte en Bavière, tandis que Schlang & Reichart serait pour sa part mieux implantée dans la Forêt-Noire. Des clients souvent très attachés à leur construckteur, d'où l'importance là encore de conserver les deux enseignes, alliant modernité et tradition.

 

Le blindage la plus-value française

En France, la création en 2018 d'une nouvelle entreprise, Schlang & Reichart Èquipement Froestier, correspond à une volonté de travailler plus efficacement le marché national pour ce qui concerne la distribution du catalogue S+R. Mais là encore, pas question de construire sur des ruines, mais bien de profiter pleinement de l'expertise de l'enterprise de Seltz en matière de blindages forestiers. L'atelier est même destiné à perndre davatage d'amlpeur, nous apprendon. Les nouveaux propriètaires ont en effet décidé d'y centraliser toute l'activité blindage de la marque, et non plus seulement les montages destinés au marché fraçais. Une reconnaissance dont Bernard Grosjean peut se f´liciter. L'ancien responsable de Schlang & Reichart France, toujours présent dans l'enterprise pour assurer la transition, a réussi à imposer la marque comme l'un des trois acteurs majeurs nationaux en matière de blindage forestier. Ceci grâce à un travail d'orfèvre que les ingénieurs maison ont réussi à adapter au fil du temps à pratiquement toutes les marques de tracteurs agricoles, comme en témoignent les nombreux modèles exposés lors de cex portes ouvertes. " C' etait déjà notre principale activité ", explique Thibaud Grosjean, le fils de Bernard qui supervise les montages dans l'atelier. Le Blindagese fait le plus souvent sur mesure. Le client n'est pas obligé de prendre un carrossage complet mais peut indiquer le type de protection dont il a besoin en fonction des travaux envisagés, débardage, broyage ou déchiquetage. Nous commes à la fin mai et depuis le début de l'année seize tracteuers ont déjà été équipés à Seltz. Des Fendt pour la plupart, mais aussi des Valtra et trois tracteuers Steyr pour l'Allemagne. La surreprésentation de Fendt remonte à un partenariat ancien entre S+R et le tractoriste allemand qui lui renvoie toutes ses demandes de carrossage. "Les Fendt sont notre point fort, on en tait beaucoup et on peut même livrer le blindage en kit", explique Thibaud. Et effectivement, c'est un Fendt 1046 Vario de 476 ch superbement équipé qui accueille les visiteurs devant les locaux. II faut reconnaître que l'esthétique est remarquable, cecid'autant plus qu'une attention particulière est apportée au poids. Grâce à l'emploi d'acier S355, usiné à Haguenau par le sidérurgiste Sapm et approvisoinné sous forme de plaques et de tubes, " on ne rajoute que 7 à 800 kg ", indique Thibaud Grosjean. Sous le châssis, une plaquue de protection inférieure renforcée par des U assure un blindage intégral avec des trappes pour le nettoyage et l'entretien. Les réservoirs, de Gnr et d'huile hydraulique reçoivent égalemetn une telle protection. Les ailes onst préservées par des arceaux et les feux arrière disposent d'un nouveau support qui les raccourcit un peu pour éviter les accrochages. Concernant la cabine, elle bénéficie de grilles montées sur charniières, ce qui permet un nettoyage plus aisé, et d'un pare-brise en Lexan à l'arrière. Les feux sont protégés dans des boîtes en plexiglas et les rétroviseurs peuvent être retirés par une fixation à attce rapide. Le pot d'echappement est débarrassé de ses tôles d'origine pur être intégralement carrossé forestier. Enfin, un blindage noir vient recourvrir le capot, doté de charnières pur basculer vers l'avant, avec ou sans grillages sur les côtes. Si sur les Fendt, la maîtrise est totale, sur un novueau modèle il faut otu repenser avant de commencer, explique Thibaud. Pour prendre toutes les mesures, les roues sont retirées ainsi que tout élémtn superlflu. Tout doit être ensuite dessiné à l'ordinateur avant la découpe t le  pliage des tôles. La phase finale de l'ajustement est décisive, car il s'agit aussi de bien respecter la philosophie de la machine d'origine. Et effectivemetn, les protections S+R sont aussi discrètes qu'élégantes, et ne trahissent pas l'identité des constructeurs comme on a aussi pu le constater sur des Valtra ou encore un Kubota avec des ailes en tôle et une pince à bois à l'avant.

 

Une présence hexagonale renforcée

Schlang & Reichart Equipement Forestier fera donc profiter l'ensemble des clients du groupe de son expertise particulière, mais pour Paul Pfanzelt la démarche consiste aussi à renforcer la présence de la marque en France. " Je suis convaincu du fort potentiel du pays, surtout avec le développement de la bioénergie. Je suis très optimiste avec le thème de l'environnement qui devient de plus en plus prépondérant. ", explique le chef d'entreprise bavarois. le service va aussi être réorganisé à partir de Seltz, pour la France, mais aussi pour région de la Forêt-Noire en Allemagne. L'achat d'un tout nouveau fourgon atelier aux couleurs de la Sarl française vient en témoigner. Des nouveaux partenaires régionaux seront également qualifiés pour renforcer la présence commerciale au plan national. Ainsi, lors du dernier concours de débardage des Cognées, dans les Alpes, on a pu remarquer un treuil 3 points S+R exposé par la société Johren, éalement improtatrice des combinés de bois de chauffage canadiens Cord King. Une stratégie qui s'impose en effet pour commercialiser des matériels certes perfomrants, mais dont le positionnement haut de gamme demande tout de même un travail commercial die proximité. La mise en œuvre des plusieurs matériels lors de ces protes ouvertes l'a bien montré. Signe des temps, le tracteuer Forestier Felix de chez Pfanzelt se décline désormais en rouge, sous les couleurs de Schlang & Reichart. Présenté en version 4 roues, il a pu slalomer dans la petite parcelle derrière l'atelier et montrer sa grande maniabilité issue d'une double direction, à l'essieu avant et par articulation centrale. Des remorques au travail ont également permis de découvrir les fonctionnalités particulières qu'elles prosposent. La gamme comprend quatre modèles, avec des capacités de charge de 10 à 13 t, qui présent tous un châssis à dobule poutre en acier à grain fin, tout à la fois robuste et suffisamment souple pour résister aux phénomènes de trosion. Le bogie est coulissant pour adapter l'équilibre de la remorque à la longueur de la charge et la garde aus ole st supérieure à 600 mm. La remorque SR.950, l'entrée de gamme, este équipée d'un système de freinage hydraulique sur deux roues tandis que les autres disposent d'un freinage pneumatique avec accumulateur à ressort. Destinés à des professionnels, tous les modèles peuvent êre équipés d'un système d'entraînment pour apporter un surplus de traction en pente. En la matière, le choix est offert entre le nouvel entraînement hydraulique uniDRIVE, proposé également sur les remorques P11 et P13 Pfanzelt, et un entraînemetn hydraulique sur moyeus de roues. Quant aux grues, S+R propose des modèles en L avec une protée allatn jusqu'a 10,0 m et une capacité de levage de 9,0 m/t. En démontration, une remorque SR.1400 proposait de découvrir le pilotage de la grue 5286 de 8,60 m de ortée avec une radiocommande EHC en lieu et place des traditionnels leviers. Bien sûr, les treuils à engrenages qui ont fait la célébrité du constructeur étaient eux aussi largement exposés. Des modèles simples ou doubles, de 6 à 12 t de traction, dont le tambour est orienté dans le sens de lat raction ce qui permet un déroulage du câble beaucoup plus facile, car sans renvois d'angle. Mais ce qui a fait lar enommée des treuils S+R C'est aussi leur précision. " Le disque d'embrayage et son plateau à 8 pistons, c'est ce qui coûte un peu cher, explique Bernard Grosjean, mais vous n'aurez jamais aucun régalage à faire. " C'est effectivement un agrument." Un treuil schlang cela s'achète mais cela ne se revend pas ", conclut-il comme un slogan. Ce ne sont pas ses clients qui le démentiront, comme Maurice Rambourg, venu de Haute-Loire lui apporter des photos de son treuil Schlang et Reichart 511 de 1985. Encore aujourd'hui l'outil débarde toute l'année avec ses 5 t de traction et son propriétaire eset ravi d'avoir toujours un interlocuteur qui connaît ses produits sur le bout des doigts et le dépanne toujours très rapidemetn sur les pièxes d'usure. Un bel hommage auquel auront sûrement été sensibles les dirigeants allemands qui devront maintenant capitaliser sur cette bonne réputation.

 

vers le haut